Visiter la Cité de Carcassonne
(59 votes)
15-04-2009

La Cité de Carcassonne est un des plus exceptionnels témoignages de l'architecture militaire du Moyen Age. Carcassonne est un des sites majeurs de l'Aude et même du Sud de la France. Nous proposons de présenter ici un plan d'accès général, une description historique et architecturale de la cité accompagnée d'un itinéraire de visite.

La Cité de Carcassonne est un monument exceptionnel à visiter absolument si vous passez dans l'Aude

La Cité de Carcassonne est un monument exceptionnel à visiter absolument si vous passez dans l'Aude

 

Localisation générale de la Cité de Carcassonne - Comment y accéder

 

Carcassonne est situé au centre du département de l'Aude, dont elle est la Préfecture. La route la plus importante qui y conduit est l'autoroute A61 (ou E80), qui traverse le département d'est en ouest, en reliant Toulouse à Narbonne (l'A61 est aussi appelée "Autoroute des deux mers", puisqu'elle relie la Méditerranée à Narbonne et l'Atlantique à Bordeaux). L'autoroute A61 passe très près de la cité; d'ailleurs on a une superbe vue d'ensemble sur la Cité de Carcassonne quand on arrive de Toulouse.

Outre l'A61, il existe des axes secondaires qui conduisent à la Cité : la Nationale 113 qui relie Carcassonne et Narbonne, mais aussi, par exemple, la Départementale 118 lorsqu'on arrive de Limoux. Il existe d'autres axes secondaires, mais nous ne les citerons pas tous ici : regardez la carte ci-dessous pour avoir tous les itinéraires possibles.
On aussi préciser que Carcassonne a aussi une gare (liaisons avec Toulouse et Narbonne) et un aéroport qui déssert quelques importantes villes d'Europe (Londres et Bruxelles notamment). Enfin citons le Canal du midi, qui offre aux plaisanciers une manière très douce et originale d'arriver à Carcassonne; ceci-dit le port de Carcassone, situé à côté de la gare est assez éloigné de la cité elle-même si on pense s'y rendre à pied...

Carte des principaux axes routiers qui conduisent à Carcassonne

 


Description de l'emplacement sur lequel a été bâtie la Cité médiévale de Carcassonne

Carcassonne est en fait une ville double : il y a d'un côté la Cité médiévale, bâtie sur la rive droite du fleuve Aude, et la ville basse, dite aussi "Bastide Saint-Louis" construite en contrebas, sur la rive gauche de l'Aude.
La Cité de Carcassonne est construite sur un promontoire qui domine à la fois l'Aude et la ville basse. C'est là que se trouve le noyau historique de la ville. Après la Croisade contre les Albigeois, au XIIIème siècle, sous l'impulsion du Roi Saint Louis, une nouvelle ville a été construite en contrebas de l'ancienne selon un plan très régulier (les quartiers sont des carré simétriques assez monotones). La Cité Médiévale n'a pas été abandonnée, mais la ville basse, d'un accès plus facile a pris le dessus sur l'Antique Cité. Aujourd'hui l'essentiel de la ville de Carcassonne se trouve dans la bastide Saint Louis, alors que la Cité médiévale n'abrite qu'un très petit nombre d'habitants; l'activité principale de la Cité est bien entendue orientée vers le toursime (Hôtels, nombreuses boutiques de souvenirs, cafés, bars glaciers...).
Depuis la Cité de Carcassonne, on a donc de belles vues sur la ville basse de Carcassone, mais aussi, plus au Nord, sur la Montagne Noire qui sont les premiers contreforts du Massif Central, tandis qu'au sud est on aperçoit la Montagne d'Alaric, limite occidentale des Corbières, ainsi que, vers l'ouest les Pyrénées.

Historique et Itinéraire de visite

Les remparts de Carcassonne ont un très ancien passé. Une partie des murailles est en effet romaine. Ces construction remontent à la deuxième moitié du IIIème siècle après JC, à l'époque ou les barbares commencent à envahir l'Empire Romain. Le premier rempart gallo-romain a des murs en petit appareil coupés par des assises de briques horizontales. Une partie de ce rempart construit sans doute très rapidement présente une inclinaison importante. Des travaux au cours des périodes postérieurs ont soit repris l'ancienne muraille, ou soit carrément remplacée par des murs neufs.
Les murailles antiques ont été largement réaménagées du XIème au XIVème siècle. Les Comtes de Trencaval, en particulier, ont fait construire un impressionnant palais adossé à l'enceinte gallo-romaine.
Après le rattachement de Carcassonne au domaine royal français, en 1226, la Cité, désormais symbole de la domination royale en Languedoc, a été agrandie : un immense fossé et un grande barbacane semi-circulaire ont été construits et surtout l'enceinte initiale a été doublée avec des murailles dont la qualité de construction est impressionnante. L'entrée principale de la Cité de Carcassonne est baptisée la Porte Narbonnaise; ces deux tours massives datent du XIIIème siècle; il s'agit de tous "à becs" ou à éperons, saillies destinées à dévier les projectiles d'éventuels assaillants.
La Cité de Carcassonne symbole de la puissance royale en Languedoc a perdu peu à peu de son intérêt au fil des siècle et a fini transformée en une sinistre carrière à demi-ruinée, jusqu'à ce que l'architecte Violet-le-Duc la restaure, au XIXème siècle, non sans laisser parfois libre cours à sa fantaisie. Cependant, sans Violet-le-Duc, Carcassonne ne serait pas aujourd'hui ce qu'elle est.

Itinéraire de visite




Parking (payant face à la Cité, entre les rues Trivalle et Nadaud. Plusieurs parkings de plusieurs centaines de places vous permettent de stationner sans difficultés (sauf pleine saison du mois d'août ou évènements exceptionnels). N'essayez pas d'aller vous garer dans la ville basse (sauf si vous voulez la visiter bien sûr !) : les places y sont rares ou payantes et vous allez vous éloigner de votre point de visite, la Cité médiévale.

Rentrez dans la Cité par la Porte Narbonnaise. Remontez la rue Cros-Mayrevieille jusqu'à la place du Château. Admirez les boutiques de part et d'autres. On y trouve toutes sortes d'objets insolites, comme des casques de légionnaires Romains en plastique qui pourraient bien amuser vos enfants si vous en avez.

S'il fait très chaud, vous pouvez vous rafraîchir sur la place Marcou, bordée de cafés, à l'ombre des platanes. Vous pouvez alors vous rendre au château Comtal et le visiter (visite payante). Les froides salles médiévales stimulent l'imagination. Les vues sur la ville basse sont intéressantes. On peut également visiter une partie des remparts (Tour de la Justice, Tour de l'Inquisition, Tour Carrée de l'évêque. On voit ainsi tout ce que la Cité doit à Violet-le-Duc.
Après la visite, ne râtez pas la basilique Saint-Nazaine, entièrement restaurée elle aussi par Violet-le-Duc. Après cette visite, plusieurs possibilités s'offrent à vous : vous pouvez vous rendre en direction de la barbacane (vers la ville Basse de Carcassonne) et faire le tour des remparts dans les lices. Vous pouvez aussi choisir de sortir de la Cité vers le Vieux Pont; ce détour vous fait descendre un peu (il faudra remonter au retour), mais les vues depuis le Vieux pont sont splendides et à ne râter sous aucun prétexte. C'est sans doute de là que l'on voit le mieux la puissance des remparts de Carcassonne. Enfin vous pouvez aussi déambuler dans les nombreuses rues de la Cité médiévale, ou encore vous rendre à pied dans les vignes environnantes (côté sud de la cité). De là, les murailles semblent moins imposantes, mais la vue sur la Cité est néanmoins très intéressante.

Plus... galeries de photos sur la Cité de Carcassonne

Qu'en pensez-vous ? Donnez votre avis sur les photos et les textes sur l'Aude présents sur cette page
Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
POMMIES  - L'article sur Carcassonne   |2010-01-29 13:08:07
Il est très agréable de vous lire. J'aurais apprécié de voir d'autres photos car
vos photos sont très réussies.

Je peux vous indiquer le site du magazine
Vacances en Terre Cathare qui parle aussi de la Cité de Carcassonne et d'autres
lieux dont vous parlez aussi : http://www.vacances- terre-cathare.fr
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.21 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 16-04-2009 )
 
< Précédent   Suivant >