ABBAYE DE SAINT-HILAIRE : VIDEO SUR l'ABBAYE DE SAINT HILAIRE
(12 votes)
23-04-2009

 

Description de la vidéo de Saint-Hilaire :

Cette vidéo présente un diaporama sur l'une des plus belles abbayes de l'Aude, l'abbaye de Saint-Hilaire, située sur la commune du même nom.
L'abbaye de Saint-Hilaire est une abbaye bénédictine située entre Limoux et Carcassonne. La construction de l'abbaye date du VIIIe siècle et son église du XIIe siècle.
Le diaporama montre, sur un fond de chants grégoriens qui créent une ambiance appropriée, différentes vues de l'abbaye de Saint-Hilaire : des vues extérieures montrent le clocher et l'accès à l'abbaye, ainsi bien sûr que le superbe cloître, l'église et le sarcophage de Saint-Sernin.

 

Carte de localisation de l'abbaye de Saint-Hilaire





L'abbaye de Saint-Hilaire est située dans une région vallonnée à mi-chemin entre les villes de Carcassonne et de Limoux.

 

Photo satellite de Saint-Hilaire




Comme on peut le voir sur cette photo satellite centrée sur le cloître de l'abbaye, Saint-Hilaire est située au coeur du village, qui s'est développé à ses côtés.

Plus d'informations sur l'abbaye de Saint-Hilaire

Histoire de l'abbaye


L'abbaye est construite sur l'ancien emplacement de la chapelle Saint-Hilaire, premier évêque de Carcassonne. Saint-Hilaire évangélisa la région du Carcassès au VIe siècle. La première mention de l'abbaye date de 825. En 970 a lieu le transfert des reliques de Saint-Hilaire sous l'abbatiat de Benoît.

Au IXe siècle, une charte de Louis le Débonnaire autorise les moines à élire leur abbé afin de respecter les règles de Saint-Benoît. Jusqu'au XIIe siècle, l'abbaye bénéficie de la protection des comtes de Carcassonne et de nombreux membres de la famille Trencavel y sont inhumés. Pendant la croisade contre les Albigeois, les moines sont accusés d'hérésie et sont rattachés aux Frères Prêcheurs. Le monastère est pillé et ravagé. Les terres puis le monastère sont cédés à la communauté dominicaine de Prouille jusqu'en 1217. En 1246, Saint Louis ordonne au sénéchal de Carcassonne de restituer les terres à l'abbé de Saint-Hilaire.

Au XIVe et XVe siècle, l'abbaye connait de nombreuses difficultés financières à cause des guerres et de la peste. C'est durant cette période que la blanquette de Limoux serait créée par les moines de Saint-Hilaire en 1531 dans les caves attenantes à l'abbaye. Au XVIe siècle, le monastère est soumis à la commende et les difficultés financières continuent. En 1758, les offices claustraux et les place monacales sont supprimés par l'évêque de Carcassonne. L'église abbatiale est alors utilisée par la paroisse. À la fin du XVIIIe siècle, l'abbaye est vendue.

Description de l'abbaye

 

L'abbaye est constituée d'une église abbatiale, d'un cloître, de deux réfectoires, d'un logis abbatiale et d'une salle capitulaire. L'abbaye était fortifiée. Aujourd'hui, les habitations du village occupe l'intérieure des fortifications de l'abbaye et le cloître est devenue une place publique.

Le cloître de Saint-Hilaire


Il a été édifié au XIVe siècle en forme de trapèze irrégulier avec quatre galeries. Elles sont composées d'arcades ogivales et moulurées à colonnettes jumelées. Les chapiteaux sont décorés de feuillages ou d'animaux. Le centre du cloître contient une fontaine en vasque datant du XVIe siècle.


La salle capitulaire est aujourd'hui condamnée. Il ne subsiste qu'une fenêtre geminée en plein cintre.

Le logis abbatial


Il jouxte la salle capitulaire et était la chambre de l'abbé. les moines dormaient à l'étage dans un dortoir. Cette chambre présente une décoration remarquablement bien conservées. Le plafond à solives est peint au XVIe siècle. Il contient des formes géométriques et des représentations animales et humaines. Ces scènes parfois vulgaires étaient censés divertir l'abbé qui était nommé à la tête de l'abbaye.

Les réfectoires


La partie sud de la galerie du cloître dessert les réfectoires de l'abbaye. Un réfectoire pour les moines et un autre pour les étrangers de passage. Les deux réfectoires sont séparés par un épais mur renfermant une chaire de lecture très particulière. Elle permet la lecture des écrits religieux pour les deux réfectoires sans que le moine qui lisait ne soit vu. Un escalier étroit aménagé dans l'épaisseur du mur permet d'y accéder. La chaire est voûtée d'une croisée d'ogives à la clé de voûte circulaire. Cette chaire date du XIVe siècle.


Aujourd'hui, le réfectoire des moines a été rénové par l'architecte en chef des monuments historiques et permet souvent aux artistes locaux de nous dévoiler leurs talents.

L'église abbatiale


L'église abbatiale date du XIIe siècle. Elle se compose d'une abside semi-circulaire en cul de four avec trois fenêtres possédant des vitraux récents. Le transept possède deux croisillons en berceau brisé. Le croisillon sud possède une absidiole éclairée par une baie gothique. le croisillon nord ne possède plus son absidiole. La nef est constituée de trois travées voûtées d'ogives datées du XIIIe siècle.

Le sarcophage de Saint-Sernin


L'église abbatiale renferme un sarcophage dit sarcophage de Saint-Sernin. Ce coffrage sculpté d'un seul bloc dans du marbre blanc des Pyrénées est attribué au maître de Cabestany. On pense qu'il s'agit d'un devant d'autel datant du XIIe siècle. Les sculptures entourant l'autel racontent la vie de l'évangélisateur Saint-Sernin, premier évêque de Toulouse au IIIe siècle.


Le sarcophage est découpé en quatre scènes principales :

  • Le côté droit raconte la vie d'évangélisateur de Saint-Sernin. Il possède une crosse à sa main droite et le livre des Évangiles grand ouvert. Ses deux disciples l'entourent : Saint-Honest évêque de Pampelune et Saint-Papoul évangélisateur du Lauragais.
  • La face avant côté droit, Saint-Sernin en pleine mission d'évangélisation au milieu de la population. Saint-Sernin est arrêté par les romains car le christianisme n'était pas toléré en 250. Des animaux représentant le paganisme et la barbarie sont représenté sous les pieds de Saint-Sernin.
  • La face avant côté gauche représente le martyr de Saint-Sernin. Il est attaché par une corde à un taureau qui le traine. Des piques et des chiens excitent le taureau. Des Saintes Puelles, des jeunes filles vierges, sont bénits par Saint-Sernin.
  • Le côté gauche représente la mise au tombeau de Saint-Sernin. Le corps est allongé et soutenu par des jeunes femmes. L'âme de Saint-Sernin s'échappe de son corps vers le paradis accueilli par des anges. Des femmes se recueillent sur son tombeau dans le but d'obtenir une guérison ou un miracle.

 

Bibliographie sur l'abbaye de Saint-Hilaire

  • "L'abbaye de St Hilaire" par Jean Blanc, édition du CAML,1982.

Autres pages à consulter :

Galerie de photos de l'abbaye de Saint-Hilaire

Liste des Abbayes de l'Aude

Randonnée aux alentours de l'abbaye de Lagrasse

Rechercher des informations sur l'abbaye de Saint-Hilaire

 

 
 
 

 

Qu'en pensez-vous ? Donnez votre avis sur les photos et les textes sur l'Aude présents sur cette page
Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.21 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 23-04-2009 )
 
< Précédent   Suivant >