Géographie de l'Aude
AUDE :: GEOGRAPHIE AUDE :: DESCRIPTION GEOGRAPHIQUE AUDE
(11 votes)

Dans un ouvrage publié en 1908, l’auteur Onésime Reclus se livre à une description géographique de l’Aude (mais aussi de toutes les régions environnantes). Cette description de l’Aude, a parfois vieilli sur certains aspects. Sur le plan du style ou du vocabulaire, on trouve des coquetteries telles que l’expression « terres Ataciennes », expression dérivée du nom Antique du Fleuve Aude, « l’Atax ». L’Expression « terres Ataciennes » désigne en réalité l’Aude... On trouve aussi quelques expressions géologiques surprenantes telles que les « plis oolithiques » : il n’est pas sûr qu’un géologue contemporain validerait cette expression... Malgré tout, cette description géographique de l’Aude ne manque pas d’une certaine saveur parfois poétique. On appréciera aussi les comparaisons osées (pour ne pas dire aventureuses...) de notre auteur : Carcassonne est ainsi supérieure aux murailles du Kremlin, ou même au Mont Saint Michel. Pour Reclus, c’est la septième merveille du Monde...

Pour poursuivre avec les comparaisons, le Cabardès se voit affublé d’un « soleil africain »; en ce qui concerne la vallée de l’Aude depuis le Capcir (notamment à Carcannières), elle est comparée à une « prison noire » en raison de son caractère très encaissé... Les habitants de Carcannières, peu nombreux aujourd’hui il est vrai, apprécieront... Précisons cependant que Carcannières et quelques autres lieux évoqués dans ce texte ne font pas partie de l'actuel département de l'Aude, mais des département voisins (l'Ariège dans le cas de Carcannières). Reclus décrit en effet les Terres Ataciennes, c'est-à-dire le bassin de l'Aude et ne s'interdit pas parfois de déborder en dehors des limites administratives.

Pour finir, mentionnons cette comparaison entre les Corbières et les djebels d’Afrique du Nord (« Afrique Mineure », dit Reclus). D’ailleurs, dans les Corbières, la « roche est parfumée comme à Jérusalem »...

Laissons à présent la parole à Reclus :

« Les Terres Ataciennes. Les Corbières. — Le territoire des Tectosages ne se bornait pas au versant girondin du Languedoc, il ne s'achevait que sur les plages narbonnaises.
En fait d'ailleurs, la coupure entre la nature, le climat océaniques et le climat méditerranéen ne se fait point au col de Naurouze : des deux côtés de ce pas c'est un Lauragais égal à lui-même, une plaine quaternaire pareille sur ses deux pentes, des collines éocènes semblables, un même climat, un même ciel, les mêmes rafales d'un vent qui courbe les arbres et casse les branches le long de ce même Canal du Midi.

 

Lire la suite...